escale à MARIE GALANTE

Marie Galante n’est qu’à 17Milles des Saintes pourtant nous ferons 32Milles pour rejoindre le port de Grand Bourg dans le Sud Ouest de l’ile. Nous tirerons un premier bord jusque la Guadeloupe avant de partir enfin vers notre destination, mais nous tirerons encore deux bords avant de planter l’ancre dans le port. L’espace est très restreint et nous ne mettrons que 10m de chaine pour 3m d’eau tant la place est comptée d’autant plus que des ferrys font demi tour dans le port même!

camélia au mouillage dans le port de Grand Bourg

ferry sortant du port de Grand bourg

le port de grand avec un orage en approche

Marie Galante apparait très différente des autres iles que nous avons vu jusqu’à présent. C’est une ile basse sur l’eau qui fait penser à belle ile. D’ailleurs Marie Galante est jumelée avec Belle Ile.

Les Côtes Ouest et Nord sont très basses et se ne sont que de belles plages à perte de vue……

plage sur la côte ouest

autre plage

Ensuite le reste de l’ile est sur un plateau d’une centaine de mètre de haut.

Pour nous c’est un bonheur de ressortir nos vélos et nous ferons de belles ballades sur l’ile.

la première visite sur l’ile sera pour Grand Bourg. Nous verrons du beau et du moins beau. pas de boutiques de luxe , beaucoup de petits magasins avec des noms parfois  amusants et souvent encombrés, des maisons à l’état de ruines,bref un  bourg bien achalandé dans lequel il fait bon circuler.

une rue de Grand Bourg

maison de dieu ?

ça ne s’invente pas….la pharmacienne s’appelle miraculeux !

c’est le bazar dans la supérette

il y en a partout !

chez Zezette

l’église de Grand Bourg

 

La seconde, nous conduira à Capesterre , une des trois villes de l’ile. Nous longerons  la côte. C’est le dimanche de Pâques et en arrivant sur Capesterre , il y des familles entières qui ont sorti le barbuc, la sono , les tables et chaises et campent sous les arbres le long des plages. Les gens évitent de se mettre sous les cocotiers, une noix qui tomberait pourrait blesser gravement la personne la recevant. La ville est vide, tout le monde est à la plage ou fait la sieste.

beaucoup de monde à la plage

le petit port de Capesterre

marché aux poissons

église de Capesterre

En apparence pas grand-chose à voir , la ville est au bord de l’eau derrière une barrière de corail. Il y a un petit port de pêche financé par l’union européenne.

Nous choisirons de rentrer par l’intérieur du pays et il nous faut monter sur le plateau. La route est pentue, la chaleur intense…..bref c’est à côté du vélo que nous monterons. Malheureusement pas de beau point de vue sur l’ile arrivé en haut.

Capesterre vue d’en haut avec la barrière de corail sur laquelle la mer vient briser

Nous sommes à la campagne et ce n’est que succession de parcs avec des vaches, des cochons en liberté et des champs de canne à sucre et quelques forêts. La majorité des arbres isolés sont des Manguiers. Il y en a partout…..La ballade est agréable, du plat, de petites montées suivies de petites descentes …la vie est belle !

la campagne

encore la campagne

cochon bronzé à la campagne

cochon pas bronzé à la campagne

thermitière

Le lundi nous partirons vers le nord et St Louis la troisième ville de l’ile. La première étant Grand Bourg bien sur.

Nous apercevrons un coupeur de canne à sucre et nous irons discuter avec lui. L’homme est très sympa et nous apprenons qu’il est propriétaire de son champ de canne et qu’il coupe tout à la main. Une rangée pour la canne, une rangée pour les feuilles. Les feuilles seront pour le bétail, les cannes partiront pour la sucrerie ou la rhumerie. L’homme est habillé des pieds à la tête malgré la chaleur : c’est pour éviter les piqures des millepattes nous explique t’il. Il en a pour un mois à tout couper ! la canne qui repousse toute seule se récolte de mars à juillet. Il nous donnera un bâtonnet de canne à sucer. C’est plein de jus sucré, c’est bon.

coupeur de canne

autre coupeur de canne

ancien coupeur de canne en retraite. il a posé sur la route les cannes qu’il tenait à la main pour discuter avec nous.

 

Dans son champs il y a également des bananiers qui eux aussi poussent tout seul ! Il nous donnera quelques bananes que nous devrons laisser murir un peu avant de les déguster.

La troisième ballade me conduira sur le plateau à la recherche de la rhumerie Bielle. Mich a préféré rester au bateau. Cette ballade se fera sous un ciel menaçant et je devrais m’abriter une fois pour éviter la pluie.

arrêt devant la marre au punch pendant la pluie (appelée ainsi suite à une rébellion des nègres)

La rhumerie n’a rien a voir avec celles que nous avons visitées en Martinique. Elle est beaucoup plus petite, mais son rhum est excellent et bien sur nous en userons avec modération…..vous nous connaissez !!

rhumerie Bielle

déchargement de canne à sucre

employés en grande discussion

distillerie

l’atelier

expo de vieux métiers Bielle

tracteur marchant au pétrole

 

 

Nous partirons ensuite pour une escale de deux nuits à St Louis. Ici on peut mouiller à 500m de la plage ou à 100m ! les fonds remontent très lentement et à 500m du rivage il n’y a que 6m d’eau. Nous profiterons de cette escale pour visiter le nord de l’ile ou les plages sont superbes mais le paysage un peu plus monotone.

le mouillage de St Louis avec Camélia à droite

Nous y trouverons des mancenilliers en abondance le long du littoral. Cet arbre est peint de bandes rouges pour attirer l’attention des gens. En effet cet arbre est très dangereux pour l’être humain, il ne faut ni le toucher, ni se promener dessous lorsqu’il pleut. Sa sève, ses feuilles, les gouttes d’eau qui tombent de l’arbre peuvent être mortelles ! Dans ces conditions on ne comprend pas pourquoi il y en a autant le long des plages ? il y a surement une raison qui nous échappe ?

mancenillier

de l’eau, des poissons, des grenouilles et des moustiques !

Nous pourrons aussi constater qu’il y a pas mal d’eau sur l’ile. On verra beaucoup de mares et des rivières ou les moustiques doivent être roi…..d’ailleurs on quittera le port de vieux Bourg pour cette raison. Les deux dernières nuits furent éprouvantes à cause de ses insectes.

Nous terminerons notre escale sur Marie Galante par un de nos plus beaux mouillages des Antilles : L’anse Canot, une petite merveille au milieu de la nature !

l’anse Canot

 

 

 

 

 

 

 

autres photos inclassables

pour Henry quiqui…..on a retrouvé ton chien Cacao

mais non ! je ne dors pas

les plantes poussent aussi sur les fils électriques

environ 200kgs de dorade pour ce pécheur aujourd’hui

maison de ville sans doute vide

ici le bétail est attaché

joli spécimen

char à bœufs utilisé pour ramasser la canne à sucre dans les champs

sanglier apprivoisé

villa en campagne

maisonnette en campagne

ancien moulin. il en existe une centaine sur Marie Galante

autre moulin

mon hamac à moua !!!

j’ai la télé !

l’usine de sucre de canne

l’usine de sucre de canne avec un gros grain qui arrive derrière

jardin à la campagne

il y a aussi des tomates

on voulait aller sur l’ile de Moustique(ile privée avec des milliardaires célèbres… , pas besoin c’est là…….

l’union européenne vient jusque ici

coucher de soleil depuis un bar tenu par un breton….en premier plan des tables flottantes !!!

encore un coucher de soleil

l’église de St Louis

intérieur de l’église de St Louis

cherchez l’erreur

 

 

 

6 réflexions au sujet de « escale à MARIE GALANTE »

  1. Les ti feux sont-ils bons ? Moi, j’en avais bu quelques uns à la santé de Joseph, membre éminent de Plaisance Tréboul – Port Rhu et originaire de l’île. Comme c’était pour qu’un ami se porte bien, c’est une bonne action et pas autre chose …

  2. Chalut, cha va….vouse…HIC……..!
    Maintenant c’est OK pour nous, malgré quelques HICsssss regrets …

    Avec tout ce que vous mettez en cale pendant vos soirées vous êtes quittes de passer l’été en disette à DZ et ses environs.
    Mais pour mettre laissé prendre en otage dans un certain estaminet local d’une précédente ile et lorsque l’ambiance et les rencontres vont de concerts refuser un verre ne se fait pas et peut passer pour un affront.
    Donc je ne vous jetterais pas la pi……………. » le verre »
    Sur un mail je vous vois sucer une groosseeeee langoustine, ce n’était pas la peine d’aller si loin pour si peut les gars ICI NOUS EN AVONS D’AUSSI GROOSSSSSSSES VOIR PLUS GRANDES ;-) POUR FAIRE COURT LA PROCHAINE FOIS MICHEL ATTAQUE TOI AU CALIBRE AU DESSUS.

    Sans tarder la bandes des deux va s’agrandir, vous pourrez bizuter les bleus, ces viandes blanches à la peau si tendre qui auront le privilège d’avoir un « certain confort » (expression prise à Henriquiqui) je crois que je les envie…..;-)
    Continuez à nous faire participer à vos escales et anecdotes cela fait du bien au moral et ramenez nous du soleil car comme l’a si bien dit Eugène le temps ici n’est pas au beau, bien qu’une amélioration semblerait venir,,,,semblerait…….
    Bien amicalement Claude et coco

    • salut les Capistes,
      c’est bien que vous repris le cours de votre vie normale…..la belle vie ne peut pas durer…avez vous encore la peau couleurs écrevisse ? ça vous allait bien…….
      Pour la pêche , on fait ce qu’on peut et en plus on se soigne…t’as qu’a voir !mais avec une bonne mayo……hum !!!!!j’te dis pas !!!!
      Pour le complément d’équipage…dis leur qu’ils se préparent , vont pas être en vacances , y vont bosser jour et nuit , 24h/24……nous on va juste donner les ordres et les noter sur 20. si ils ont pas la moyenne on repart ! ha vont voir ce que c’est la nav. de compét.
      a+ pour la livraison

  3. Je crois que je vais demander à Dé Boni de faire un jour la même traversée que vous. Mais je ne sais pas si son bateau tiendra le coup, et peut être que pour nous deux la température sera trop chaude avec tout ce rhum ces ti punch .
    En tout cas bonne continuation et continuez a nous faire rèver.

    • réponse de Mich « surtout ne dépassez pas la pointe du Millet et n’écoutez pas la météo…..car ça se fini au bistro  »

      bon vent a vous deux…..(retour mi juin)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>