escale aux SAINTES

Nous avons choisi d’arriver de jour aux Saintes, poussés par un vent d’Est qui nous permet de faire route directe. Nous avons sélectionné la Terre du haut et le mouillage du bourg. Nous plantons la pioche à 16h00, toutes les bouées étant déjà prises.

1ére vue des Saintes

1er constat : Les Saintes sont de petites iles assez basses sur l’eau, le plus haut sommet « le Chameau » culmine à seulement 309m comparés aux 1393m de la montagne Pelée c’est 4 fois moins haut et les nuages ne s’y accrochent pas si bien qu’il ne pleut pas souvent et la végétation s’en ressent .D’ailleurs tout le samedi la Guadeloupe distante de seulement 8Milles sera en alerte orange et copieusement arrosée alors que nous n’aurons que quelques gouttes le matin ! Y aurait ‘il un micro climat ici ? L’archipel comprend 9 iles dont deux seulement sont habitées, Terre de Haut et Terre de Bas. 1850 habitants vivent ici.

2éme constat : ce petit archipel est visuellement très sympa d’ailleurs les Saintes sont classées 2éme plus belle baie au monde. (Tout le monde sait bien sur que la plus belle est celle de Douarnenez !!!!!) La navigation entre les iles, sans réels dangers mis à part quelques cailloux balisés, est sympa et le spectacle garanti !

3éme constat : il y a encore des bretons ! Notre 1ére rencontre, Philippe, est un breton de la baie de Douarnenez qui fait des crêpes devant le débarcadère. En discutant avec, on se découvre un ami commun…..le monde est vraiment petit. Il nous fera découvrir d’autres bretons.

nous avons rencontré Philippe ici

Ici peu de voitures, le moyen de locomotion le plus pratique est le scooter.

Histoire de nous faire une bonne idée des Saintes nous décidons dés le premier matin de monter au Chameau qui culmine à 309m. Le spectacle est au rendez de notre attente, la chaleur aussi. Nous montons par la route bétonnée et ferons une pose déjeuner bien méritée mais sans sieste tout en haut !

les Saintes vues du haut

terre de haut

le pain de sucre

coucher de soleil sur Terre de haut

Puis nous redescendrons par la face Nord sur un sentier dessiné dans la foret sous laquelle se trouve une petite plage ou nous allons nous rafraichir …enfin pas tellement puisque l’eau est à 27.4° soit 0.9° de plus que la Martinique. Si vous saviez comme on est bien dans l’eau !!!!!!!!

pour la descente , suivez le balisage en jaune

la plage du Craven au pied du Chameau

Nous trouvons aussi un bar avec une vraie Wifi, de la bonne musique Antillaise, de la bonne bière et du bon ti punch…..que voulez vous de plus ? L’adresse ! et bien la voici ….

C’est cool’heure des Saintes, place du débarcadère à Terre du haut.  Je me permets de citer ce bar car il vient d’ouvrir et c’est sympa…..hé hé j’aurai mon ti punch gratos…..la prochaine fois !

La terre de haut est touristique et toute l’activité est orientée la dessus. Bien sur la pêche est aussi présente. L’ile est assez propre par rapport aux autres iles sur lesquelles nous avons posé les pieds.

l’église de Terre de Haut

et son intérieur !

la rue principale

pas grand chose à manger pour le bétail très présent sur l’ile

un quatre mats de passage

cinq pour moi ! (ex. club med ?)

une barge et son remorqueur sur le départ après livraison de sable

pêcheurs au travail

le pain de sucre avec a son pied la plus belle plage de Terre de Haut

 

 

 

 

 

 

 

Comme on en fait vite le tour, nous voulons voir l’autre ile, Terre de bas. La navigation de 2.3 Milles se fait rapidement et nous mouillons dans le seul vrai mouillage de l’ile, l’anse Fidelin appelée localement Grande Baie. Le mouillage n’est pas très agréable pour deux raisons : Nous sommes abrités du vent ….on devrait être content ! Oui mais compte tenu de la chaleur locale nous apprécions et réclamons du vent et deuxièmement le mouillage est assez rouleur et nous passerons une nuit mouvementée !

Nous repartirons le lendemain soir pour Terre de Haut afin de passer une dernière nuit tranquille aux Saintes.

Mais bien sur, nous prendrons le temps de visiter l’ile. Grande Anse est un petit bourg avec une belle plage, des gens sympathique, un petit port pour le commerce et le trafic passagers. Il est interdit aux plaisanciers vu sa petite taille.

le petit port de commerce

Mr ou Mme pélican dans le port

le mouillage de grande baie avec Camélia à droite

Ici la bière dégustée face à la mer de Caraïbe est a seulement 1.5€ ! Il n’y a pas beaucoup de touristes.

Terre de Haut vue de Terre du Bas

aire de jeux pour enfants

cabanes du bord de plage

Nous ferons une grande marche de 8 à 9kms pour rejoindre Petite anse située de l’autre côté de l’ile. Nous utilisons un sentier balisé à travers la montagne pour rejoindre la route qui mène à Petite Anse. Ici on ne se fatigue pas avec le nom des villages ! La marche dans la forêt est très sympa, côté du vent c’est très boisé avec  de petits arbres et de l’autre côté on trouve de grands arbres dont des eucalyptus.

une forêt dense

notre parcours à pied de grande Anse à petite Anse par circuit en pointillé blanc puis route en jaune

la route dans la forêt

arbre remarquable

autre arbre remarquable

celui ci  est troué !

 

 

 

 

 

 

Par contre nous arrivons dans un village plutôt sale, il y a des carcasses de véhicules un peu partout y compris dans le centre du bourg, des papiers, des plastiques, des tôles rouillées semblent naturelles ici.

carcasses en tous genres

ici , un tractopelle !

le centre bourg

Le plus surprenant sera la route côtière qui nous ramène au bateau. Cette route surplombe la mer et doit être le dépotoir commun. On y trouve de tout, tôles de véhicules, frigo, machines à laver, cartons, bouteilles, déchets verts etc.……..je pense que la gestion des déchets est un vrai problème ici en tout cas plus qu’ailleurs. Ca ne donne pas envie de revenir. Nous avons même trouvé une mare à 200m de la grande plage ou l’eau est rose. Ça ne semble déranger personne ! C’est dommage, car les gens sont accueillants et sympa.

mare aux canards ???

poubelles entre route et mer

le route côtière

Mais pour rester optimiste quand même, notre escale aux Saintes restera une de nos plus belles escales et c’est sur cette impression que nous partirons le dimanche de Pâques pour Marie Galante distante de 17Milles seulement, mais nous savons que allons tirer des bords difficiles car nous aurons le vent dans le nez et puis parce que…..

Le samedi soir pour notre retour à Terre du Haut, nous avons retrouvé par hasard  Marité et Dédé des bretons de Rédéné que nous avions déjà vu quelques jours avant grâce à Philippe. Nous étions partis pour mettre à jour le blog………mais on ne pourra pas, Marité et Dédé nous invitent pour l’apéro et  nous sucerons de la glace colorée de ti punch jusqu’à ce qu’il n’y aie plus de glace……. Bref on a eu chaud, d’ailleurs Mich est resté une bonne partie de la nuit sur le pont, il a préféré rester de quart au frais…..et donner à manger aux poissons….quel gâchis..De si bonnes pizzas !!!!

Ce qui lui a fait dire dimanche matin…..bobo tététe……je ne boirai plus de ti Punch…..mais il n’a pas dit jusque quand !!!!!

éoliennes à deux pattes

terre de Haut depuis la route côtière avec en fond la barrière de nuages sur la Guadeloupe

la plage de Petite Anse

la rue pour remonter de la plage de petite anse

7 réflexions au sujet de « escale aux SAINTES »

  1. Sil ne pleut pas, le rhum, lui, semble couler à flots…
    Bien aimé aussi le bel arbre qui cache la forêt!
    Merci de nous faire rêver et on attend toujours la suite avec impatience.
    Jean-Yves

    • Salut Jean Yves,
      si si il pleut aussi ici , la différence c’est que tu peux rester tout nu dessous , ça fait du bien (habillé aussi)
      la suite arrive, tu as du voir Marie Galante.
      la Guadeloupe est prêt, mais pour qu’il vous reste un peu de lecture pendant notre imminente traversée vers les Açores , on ne va publier que dans une semaine environ , ensuite viendra St Barth et peut être St Martin ou nous sommes en ce moment.
      bonne lecture….

  2. Désolés de prendre contact aussi tardivement (la mère de Marité étant décédée)
    Nous pensons bien à vous . Le retour à la vie métropolitaine s’est fait sous les frimas d’un printemps tardif.
    Actuellement le temps est plutôt agréable, il va être temps de rentrer les joyeux marins. Un bonjour aux Açores en passant.
    Biz, à bientôt
    Marité et Dédé de Rédéné

    • salut Marité & Dédé

      votre colis est en route et fait relâche à Horta en ce moment…il y fait pas très chaud…..ça change des saintes

      a bientôt

      Mich Alain

  3. Salut les joyeux marins,

    Avons bien reçu votre message; Ravis de vous trouver en forme,
    le printemps « normal » semble s’installer ici, il était temps.
    Serait-ce votre arrivée prochaine qui l’active.
    N’abusez pas du porto « le lagrima christi est excellent » croyez-en notre expérience.
    Sommes passés chez Philou à Pentrez, il va bien, sa saison commence à peine (il est rentré le 01 mai)
    Sommes passés voir vos femmes, elles vont bien. (C’est une connerie);
    Nous vous souhaitons une bonne traversée.
    Biz
    Kénavo
    Marité et André
    .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>