escale à TAZACORTE sur l’ile de LA PALMA aux CANARIES-2éme partie-

Et oui notre escale ici étant plus longue que prévu nous avons décidé de faire deux articles. On aurait pu mettre tout sur le même mais on sentait bien que vous attendiez toutes et tous des nouvelles fraiches…voila pourquoi nous avons déjà publié un article. Celui-ci devrait vous parvenir pour Noel….ce sera notre cadeau. Nous, on sera en mer entre les Canaries et le Cap Vert.

Voila pour les présentations, place à la suite palpitante de nos Canariennes aventures !

 

Après la descente dans laquelle nous vous avions laissé, nous sommes rentrés à Tazacorte sans encombre. Finalement notre carte n’était pas complètement fausse.

Nous avons laissé notre Chevrolet sur le parking du port, les clefs sous le tapis, le plein fait au 1ér quart comme nous avions pris l’auto ! Le lendemain matin elle est encore là ! Ici tout le monde laisse ses clefs sur son véhicule, il ne doit pas y avoir de voleurs !

Nous décidons d’attaquer la falaise à pied jusqu’à un point de vue repéré la veille en voiture : Le Mirador el Time .On prépare le casse croute, on met de bonnes chaussures et des chaussettes et nous voila partis pour une montée fantastique. 3kms de montée pour 594m de dénivelé !

c’est tout là haut qu’on veut aller à pied !

Première surprise le sentier est bien balisé, bien entretenu et empierré presque partout !

une grotte qui a été habitée

l’intérieur de la même grotte

le sentier serpentant parfois au bord du précipice !

Mais il vaut mieux ne pas avoir le vertige on passera au dessus de précipices !

Sur le début de la montée, nous trouverons des grottes, elles ont été habitées, on a trouvé des robinets d’eau ! Des fils électriques et même une antenne télé ! Mais maintenant l’accès est interdit, elles ont été fermées par des fers à béton soudés entre eux. On suppose que ces habitants n’étaient pas les bienvenus ?

Le long de la montée, dans un champ de lave, la végétation est abondante et variée. On se demande comment les plantes arrivent à trouver de la nourriture dans ces cailloux !

une plante au milieu de nulle part

Alors Mich t’as chaud !

ho ! la la !
la chaleur, l’altitude , le manque d’oxygène et le voila qui se prend pour Jésus Christ !

 

On s’arrêtera à mi chemin pour reprendre des forces sur un muret au dessus du vide avec vue imprenable sur Tazacorte.

 

 

 

ça fait du bien une place au resto avec vue imprenable !

 

 

 

 

 

 

Le reste de la montée se fera sur une route au milieu des champs de bananes .Partout un réseau de tuyaux alimente les maisons et les plantations en eau. La vue depuis le Mirador El Time est époustouflante ! On domine la vallée profonde dans laquelle serpente  la route taillée dans la roche !

des tuyaux d’eau partout !

ici on rigole pas avec les compteurs…c’est du massif

le gr131 el baston

vue sur Tazacorte

la route qui serpente tranquillement

découpage à la tronçonneuse !

 

 

 

 

 

 

On redescendra par l’autre côté en empruntant tantôt la route, tantôt le GR131, tantôt en passant au milieu de propriétés. Le plus difficile de cette descente se fera justement dans une propriété sur un béton à la pente vertigineuse……on avait les doigts de pied en éventail dans les chaussures  qui tentaient de nous freiner ! La prochaine fois on achètera des bâtons de marche.

une descente à ne pas remonter à vélo

encore 97kms …vais mourir moi !

un marcheur heureux !

 

 

 

 

 

 

Notre arrivée sur le port est plus facile, la route est plate, sur le trottoir un parcours de santé serpente entre les palmiers. Le sport favori les Canariens doit être aussi la marche, ça marche partout, tout le temps, comme les portugais !

le parcours de santé sur le trottoir

instrument de torture

pour les barbares

 

 

 

 

 

 

On passe faire un tour sur le port de pêche. Ça tombe bien des petits bateaux rentrent. On voit des hommes qui se passent des poissons de la main à la main, du bateau directement dans de grandes caisses en plastiques avec une saumure glacée. Ce sont des bonites, il y en a partout sur ces petits bateaux. On estime à 500kgs au moins la quantité de bonites péchées par bateaux. Ils pêchent avec des cannes en bambou de 3ml de long grées avec une ligne de 1.5ml et un hameçon. Ils pêchent au leurre vivant.

ici la grue marche à l’huile de coude

jolie forme pour ces petits bateaux

Nous passons nos journées à quelques bricolages sur le bateau, des petites ballades en vélo dans les villages environnants, quelques baignades pour Mich dans une eau à 21° …pour moi ça attendra encore un peu….

On ne peut pas oublier Patrick, un français vivant ici depuis 10 ans, qui a un bateau à côté du notre. C’est presque une figure locale, il connait tout le monde, tout le monde le connait. Il parle couramment Français, Allemand, Anglais et Espagnol. Lorsqu’il est la on l’entend passer d’une langue à l’autre, rendant service à tout le monde.Merci à toi Patrick pour nous avoir fait visiter le pays et pour nous avoir aidé à vider deux bouteilles de pastis…(on a pas retrouvé celle planquée dans les fonds du bateau…heureusement pour nous…)

au resto avec Patrick

pizza italienne en Espagne

bricolage aussi pour Patrick qui veut remonter son hydrogénérateur sur son bateau

 

 

 

 

 

 

Nous ferons encore une belle ballade sur les hauteurs mais cette fois la montée se fera en bus. Un aller simple pour Los Llannos pour 1.30€ + 3.00€ pour le vélo /personne puis encore autant de Los Llannos à El Paso situé à 740m de haut. On a trouvé que c’était un peu cher. Une jolie bourgade que nous visiterons sous le soleil, la descente se fera en vélo …un plaisir…tellement bon que Patrick nous déposera là un autre soir rien que pour le plaisir de faire une autre descente….finalement on aime les descentes de La Palma.

jardin à El Paso

palmier de El Paso

rue de El Paso

Noël à El Paso : la créche

Noel à El Paso : les décorations ou plutôt la décoration unique

casse croute à El Paso avant d’attaquer la descente

 

 

 

 

 

on ne peut pas quitter Tazacorte sans vous raconter notre virée à Puerto Naos à 11kms. Nous partons à vélo du port , 1ére montée vers Tazacorte 1km pour se mettre en jambe, un peu de plat et puis ça remonte ……et ça n’arrête pas…Patrick nous avait dit , c’est plat aprés Tazacorte !!! bien sur pour lui avec sa moto c’était facile mais nous avec nos petits vélo et nos petits muscles…….en sueur on était en arrivant en haut , mais la vue est belle

en bas Puerto Naos

noter la lampe de rue alimentée par un panneau solaire

la plage de Puerto Naos

 

 

 

Mich décide de faire sa B.A. il achète des cartes postales et des timbres. pour ne pas perdre les timbres il les colles sur les cartes….logique il est le Mich….on part faire un tour en bord de mer voir le phare et en revenant , Mich qui ne veut pas perdre le Nord , sort la carte routière , pose les cartes qui étaient dedans sur le trottoir, se repère, remet la carte dans le sac …..et y a quelque chose qui cloche , enfin moi ça me frappe , pas vous ? Mich pourquoi tu as sorti la carte on a des compas sur les vélos !!!!

collage de timbre sur les cartes postales !

phare à Puerto Naos

la sirène de Puerto Naos

 

 

 

 

 

on repart et attaquons la remontée sur le plateau…..fait chaud…on met pied à terre , d’autant plus que mon vélo craque de partout , un roulement de roue arrière qui doit faire des siennes…..je pense au coup de chaud de Funchal !!!

et d’un coup Mich qui s’écrie : j’ai oublié mes cartes postales en bas !!!!il fouille dans le sac et c’est évident les cartes postales sont tout en bas là bas sur le trottoir……le silence s’installe , que va t’il se passer , va t’on faire demi tour ? et bien non ….courageusement Mich dit je ne redescend pas…….je dis rien mais j’approuve du chapeau !! quel gachis ! de si belles cartes , avec de si beaux timbres…si si  je les ai vu….que les gens qui vont les trouver ne pourrons même pas envoyer , il n’y a pas d’adresse !!

on remonte sur le vélo et patatrac…..la chaine qui déraille, le moyeu qui se coince ….vais je finir à pied ? ….oui pour la  montée mais rappelez vous de la montée à Patrick…..hé hé elle arrive la montée à redescendre…..houf ! on va pouvoir rentrer sans encombre ….

mur en pierre sur la route de Puerto Naos

des palmiers au milieu de nulle part sur la route de Puerto Naos

 

ha ! pour le vélo un peu de mécanique et tout rentre dans l’ordre sauf une crevaison mal placée réparée cinq fois et qui ne tient pas, faudra changer la chambre à air…et c’est jamais sur le vélo à Mich…..que ça arrive !

L’heure de l’avitaillement a sonné. Le départ est prévu pour dimanche matin le 23 décembre à 7.00h c’est-à-dire dans 8h00 seulement. il reste à poster cet article que nous vous offrirons pour Noel……

3 réflexions au sujet de « escale à TAZACORTE sur l’ile de LA PALMA aux CANARIES-2éme partie- »

  1. Salut les matafs
    Eh ben.. on va pas vous reconnaitre, avec tout le sport que vous faites, vous allez êtres taillés comme des supermans. mais ça risque pas…. vu l’état d’orrigine….il y a trop a faire…..
    continuez à nous faire réver
    JOYEUX NOEL A VOUS

    • pour le rêve pas de soucis on est sur rêve d’Antilles , ça ne s’invente pas…
      pour le reste :saches cher ami que les fesses c’est tout du muscle et le ventre c’est que du nerf…..
      dans deux jours on attaque le gros morceau , prépares les glaçons…….on verra qui est le plus fort….

      • Donc, c’est pas un pneu, c’est du nerf. Ou alors, c’est peut être du nerf de pneu ?… De toute façon, il vaut mieux avoir ce syndrome que celui du nerf de boeuf !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>