destination Antilles 2014/2015 -le Portugal-

- le Portugal -

Il est 7h15 lorsque nous larguons les amarres et quittons Baiona et l’Espagne. La nuit est noire, le vent de Nord Ouest de 20nds est face à nous pour la sortie du port. La mer est grosse et il nous faut faire 5M dans ces conditions pour pouvoir continuer notre descente vers le Portugal et le port de Povoa de Varzim qui est notre prochaine destination à 50M environ. Le temps est beau, pas de grain en vue cette fois-ci mais c’est encore le même scénario qui s’offre à nous …le vent nous quitte dans l’après midi et c’est une fois de plus au moteur que nous terminons cette étape. Nous sommes un peu tendus en arrivant devant la jetée du port dont l’entrée peut être dangereuse si la houle est importante. Mais très vite on constate que la houle ne déferle pas trop et que l’entrée semble praticable, mais c est assez spectaculaire de passer à côté des vagues qui se jettent sur les empierrements de la jetée. Nous sommes accueillis par deux marineros qui prennent nos amarres et nous conseillent de doubler celles-ci à cause de ressac qui arrive à pénétrer entre les deux grandes digues qui barrent l’entrée. Ça nous parait un peu bizarre mais comme ils sont « du coin » on fait ce qu’ils nous disent et dés que le vent va se lever on va pouvoir constater qu’ils avaient raison. Ce port qui paraissait bien protégé est parcouru par un ressac important qui va rendre nos nuits inconfortables et mettre à mal nos amarres !

camelia au ponton

sur le port de pêche

les bateaux sont amarrés sur plusieurs rangs

un sardinier et sa petite barque qui fait quand même 6 ou 7ml. elle sert à attirer la sardine avec ses projecteurs et ensuite l’encercler

 

Cependant, il faut bien reconnaitre que l’accueil que nous recevons est excellent, le personnel administratif parle français et nous donne toutes les explications dont nous avons besoin, c’est le très bon point positif de ce port. L’autre point positif est la propreté et la qualité des sanitaires.

Mais s’il y du positif , il y aussi du négatif et quel négatif puisque nous allons rester bloqués ici 10 jours avec interdiction de sortir du port pour cause de grosse houle déferlante à l’entrée que nous pourrons effectivement  constater mais il nous parait que les précautions prises par les autorités sont un peu excessives sans doute dictées par les accidents survenus il y a quelques temps ou des marins ont perdu la vie à l’entrée du port. On pense que certains jours , nous aurions pu sortir. Bref on obéit et il vaut mieux. Il semblerait qu’un marin n’ayant pas respecté ces recommandations aurait été rattrapé par les autorités maritimes et son bateau saisi. Comme on est en vacances et pas trop pressés, on respecte….même si cela nous pose des problèmes comme le départ d’Eric qui avait un billet en poche pour rejoindre la France via Lisbonne et qui devra prendre un autre billet depuis Porto.

le cylindre qui nous interdit l’entrée ou la sortie du port.

 

 

 

 

 

 

 

Nous profitons de notre escale pour visiter Porto. Nous prenons le métro avec un billet nous permettant de nous déplacer en métro ou bus autant de fois qu’on veut pendant 24h. ce billet vaut 7€/personne. Il nous faut dix minutes à pied depuis le port pour arriver au terminus du métro et une heure pour rejoindre le centre ville de Porto.

l’équipage dans le metro

Notre visite est un peu gâchée par la pluie qui tombe pratiquement toute la journée. La ville est bâtie sur une colline et toutes les rues sont en pente. Le Rio Douro serpente lentement au fond de la ville et des bateaux permettent de découvrir la ville par le bas. Sur l’autre rive sont installés tous les grands noms des vins de Porto.

 

une rue piétonne de Porto

un vieux tram qui roule toujours

le quai désert pour cause de pluie !

veste de pluie obligatoire !

 

 

 

 

 

 

 

Nous visiterons une cave, visite un peu décevante car seuls des vins en cours d’élaborations sont stockés ici, la production se faisant quelques 100kms à l’intérieur des terres. On ne verra que des cuves ! Dans le passé les vins arrivaient à Porto sur des bateaux descendant le Rio Douro dont quelques exemplaires existent encore aujourd’hui. C’est par la route maintenant que le vin  arrive ici pour le vieillissement et la mise en bouteille. Lors de cette visite payante (5€/personne) nous aurons droit à la dégustation de deux Porto , un blanc et un rouge. Seul le rouge est intéressant.

le vin était transporté dans ces bateaux autrefois. Aujourd’hui ils ne servent que pour le décor et une parade annuelle.

un bar a l’effigie du bar à Peter à Horta (voir escale aux Açores)

c’est sous ces toits que le Porto est affiné

les caves Calem

des petits tonneaux et aussi des plus gros

le Douro amont

le Douro aval

 

 

 

 

 

 

Pour être sur qu’Eric ne rate pas son avion, nous l’accompagnerons à l’aéroport de Porto. C’est très pratique de rejoindre l’aéroport avec le métro qui nous dépose dans l’aérogare.

c ‘est l’heure du départ pour Eric

 

La météo s’améliorant nous espérons enfin partir dimanche ou lundi. Nos yeux sont rivés sur le cône de la capitainerie et finalement dimanche soir vers 20h00 le feu rouge, blanc, rouge devient rouge , blanc, vert nous signifiant d’autorisation de sortie. On ne fait pas prier et à une heure du matin je vais jeter un dernier coup d’œil à la digue , non sans mal les grilles du port étant fermées et il faut sortir du port pour aller sur la digue. Après avoir  parlementé avec le gardien je peux aller voir au bout de la jetée si cela déferle encore. La nuit est très noire mais je ne distingue pas de grosses traces d’écume blanche et je décide de partir. A 0h45 nous mettons en route le moteur après  dix jours d’escale forcée et paiement de 154,98€ pour dix nuits et nous quittons le ponton derrière un grain. Le vent étant soutenu (20nds environ) nous déroulons le génois à moitié pour assurer notre sortie qui se fait à vive allure au vent portant. Nous trouvons quand même un peu de houle à l’entrée mais rien à voir avec les derniers jours ! houf ! direction le sud et Nazaré.

Nous pêcherons deux beaux thons dont le premier remonté par Annie et comme nous en avons déjà un , Annie décide de lui rendre sa liberté. Quoi ? vous n’avez pas compris ? bon j’explique. Le thon remonté par Annie est le deuxième de la journée mais c’est le premier qu’elle pêche ! c’est clair  comme ça ? Le moment a été immortalisé sur une vidéo que nous allons essayer de mettre en ligne.

le premier thon

 

 

 

 

 

 

Comme d’habitude, le vent soutenu à notre départ s’essouffle et c’est au moteur à 22h15 que nous nous amarrons au petit ponton plaisance dans le port de pêche de Nazaré en pleine activité à cette heure. Le port est très abrité et nous passons enfin une nuit très confortable. Ça fait du bien.

le port en pleine activité nocturne

Le lendemain matin , Mich va faire le tour des bateaux présents et offrira à deux bateaux français des dardes de thon. Cela nous permet de savoir ce qu’il y a à voir ici et comment aller en ville , distante d’un  bon km. Après une bonne douche , nous partons faire un tour de ville. Nous découvrons une ville touristique avec plein de ruelles étroites voire même très étroites ou on ne circule qu’a pied.

les ruelles étroites

une grande place avec comme toujours au Portugal des sols pavés très décorés

Nous irons jusqu’au très célébre spot de surf de Nazaré connu de tous les surfeurs. C’est ici qu’on trouve les plus grosses vagues d’Europe mais comme le vent est au Sud Est pas de grosses vagues pour nous !

là bas au fond , le célèbre spot de Nazaré

le fort au dessus du spot

depuis le phare sur le fort…..c ‘est là bas qu’on veut aller

je voudrais voler mais je crois que je ne suis pas du bon côté !

panorama sur le port

bateau sur la plage juste pour le décor

séance de musculation

après la muscu , séance essayage

Nazaré est une  jolie petite ville et un endroit très sûr pour y laisser un bateau quelques temps. Dommage que les espaces autour du port et les sanitaires ne soient pas bien entretenus. On a l’impression d’avoir fait des installations de qualité mais que chaque fois que quelque chose se dégrade on ne sache pas réparer ! ceci dit les sanitaires sont propres.

au fond , le port bien abrité derrière une impressionnante digue

la digue a l’entrée du port en cours de renforcement

 

La connexion wifi sans code est déficiente, quand ça marche c’est de bonne qualité mais ça dure très peu de temps !!! Dommage.

le port, de jour

pêcheurs prêts à partir en pêche

c ‘est là qu’il est le petit Jésus pas à Nazareth !

Nous serions bien resté un peu plus longtemps mais nous n’avons qu’une petite fenêtre météo pour avancer et il faut la saisir, pas question de rester encore bloqué ! il est donc 10h15 le 19 novembre losque nous quittons Nazaré. Heureusement qu’il n’y a pas de vent et que la mer est calme car de chaque côté de l’entrée devant les digues , nous zigzaguons entre des filets dérivants que nous n’aurions pas vu si la mer avait été agitée….nous avons eu chaud en rentrant ici de nuit !!!!

Nous n’avons que 27.7Milles à faire pour rallier Péniche et laisser passer un nouveau coup de vent. Le jeudi 20 il pleuvra toute la journée et nous resterons enfermés dans le bateau !! Pas grand-chose à dire sur cette ville que nous avons découvert il y a deux ans, pour les photos faites un retour en arrière. Juste quelques photos d’un trimaran de la route du rhum arrivé ici suite une avarie.

pas beaucoup de route à faire ..mais c ‘est humide !

dis donc ? t’as pas oublié de hisser les voiles ??

mieux qu’on fauteuil de ministre !

en route pour le plein de gasoil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre prochaine escale avant un nouveau coup de vent est Sines, un port pétrolier à 101Milles. Cette navigation se fera en alternant voiles et moteur , le vent refusant toujours de s’établir pour de bon. Arrivée le samedi à 17h30, nous sommes accueillis par deux marinéros qui prennent nos amarres. Ici c’est le grand luxe , grands pontons mais surtout très belle capitainerie ou le proposé de service est en chemise blanche et cravate rouge….la classe tout comme son bureau et les sanitaires…..on se dit aille aille la facture ! mais non le tarif est de 15.72€ la nuit. Tarif correct au vu des services et wifi de bonne qualité !

Sines est la ville natale de Vasco De Gama et on s’en aperçoit, il est partout. Malgré la proximité du port pétrolier , pas de nuisance et eau très propre dans le port.

la plage au nom de Vasco De Gama derrière le trottoir

le port de plaisance avec le port de commerce derrière.

de l’autre côté , le port de pêche et au fond le terminal pétrolier.

le port de plaisance est moitié vide

le port de pêche ,puis la plage Vasco De Gama et au fond le port de plaisance

on ne sait pas si elle roule encore ?

ici on parle français !

Nous ne sommes là que pour 24h , météo oblige et la visite de la ville sera très succincte , pas grand-chose d’extraordinaire a voir mais finalement nous resterons 48h.Il nous reste un saut de puce à faire pour arriver tout en bas du Portugal , aprés ce sera un grand saut. Le lundi 24 Novembre à 13h00 , aprés le repas , nous quittons Sines sous le soleil , le vent est faible 5 ou 6 nds de Nord Ouest , l’eau est à 17.1° et la température dans le bateau est de 22°. Le vent devient variable et les conditions de navigations sont difficiles car sans l’appui des voiles Camélia est un vrai bouchon sur l’eau. toute la nuit ce sera alternance de navigation à la voile et au moteur.Nous passons le Cabo Sao Vicente (cap st Vincent) à 4h00 locale soit 5h00 heure française et nous tournons à gauche pour rejoindre Portimao que nous atteindrons à 11h15. Encore une navigation difficile , on se demande quand nous allons enfin naviguer sous voiles correctement car depuis que nous sommes partis on a pas été gatés! Le baromètre chute et c ‘est encore une grosse dépression que nous allons subir amarrés  au ponton heureusement ! C est la deuxiéme fois que Camélia vient à Portimao , la 1ére fois c’ était en 2005.

Il pleut beaucoup et l’eau du port est devenue marron foncé !

 

l’eau du port de Portimao est devenue couleur chocolat !

Nous trouverons le temps de faire une petite visite à vélo dans la région entre deux averses . Annie préférant rester au calme. Nous irons voir la ria Alvor à 5 ou 6kms au nord de Portimao.Le Rio Alvor y coule paisiblement mais comme à Portimao les eaux sont marron foncé. c ‘est un endroit sympa avec beaucoup de petits pêcheurs. ici juste un petit ponton, tout les amarrages se font sur ancre.

la ria de Rio Alvor

le premier est un joli voilier qui propose des ballades et derriere c ‘est un bateau SNSM (on ne sait pas s’il est encore en service )

le hangar SNSM

a celui qui trouve ce que c ‘est , je paie une croisière un jour de tempête !!! ha ha !!

l’atelier de réparation de filets

le bateau de ce pêcheur est amarré et il pêche dans le courant

ballade à vélo très sympa sur les passerelles qui suivent les méandres du Rio Arvor. il y en a quelque kms !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après cette visite , nous irons voir le port a sec. Nous sommes surpris par la taille de cet énorme chantier avec de gros moyens de levage. des bateaux de plus de 300t peuvent être mis à sec !

un exemple de bateau sorti ici !

Mais il y a aussi de petits bateaux !!!

et de grosses hélices !!

 

 

 

 

 

 

ce sont des cigognes. il y en a beaucoup ici.

une ruelle piétonne

Le coup de vent passé , il nous semble que les alizés s’installent et qu’on va enfin pouvoir naviguer à la voile. Nous faisons le plein de victuailles et nous appareillons le samedi 29 Novembre 2014 à 13h10 pour les Canaries et plus exactement l’ile de Lanzarote. Le baromètre est encore très bas , 993 hp ; l’eau à 16.4° et ne fait que 18.4° dans le bateau ! le vent est faible à la sortie du port mais il va monter progressivement et comme il est Nord , nous préparons Camélia pour le vent arriére. Mich qui a apporté un grand génois à endrailler le sort et surprise il s’est trompé de sac !!!! et nous trouvons trois petites voiles dans le sac au lieu d’une !!! on va se contenter de la plus grande des trois. Le ciel se charge en même temps que le vent monte, Nous prenons un ris , puis un second en prévision des grains pour la nuit.On a bein fait nous noterons 45nds de vent dans la nuit ! mais tout ceci nous permet de faire de la route et pour cette premiére vraie navigation nous ferons 151M/24h.

et une daurade ! une

le boucher du bord au boulot

on prend le soleil à l’abri du vent !

le dimanche le baro continue sa montée et les grains s’espacent mais le vent reste soutenu ! le vent ayant un peu tourné , nous affalons la grand voile et passons sous régime de voiles d’avant en ciseaux, ce qui est plus sécurisant si le vent monte et plus confortable.

petite séance de pilotage qui ne durera pas …5mns plus tard je serai arrosé par une vague scélérate venue mourir contre Camélia…ce sera la seule de la journée

la barre est dure quand ça souffle !!

 

Le vent restera avec nous jusque Lanzarote et nous alternerons les allures de portant avec les allures grand largue suivant le vent! C ‘est à 18h00 que nous prenons une bouée dans le veux port d’Arecife après 585Milles de vraie navigation en 4jours et 5h.

 

petit rappel : en cliquant sur une photo , vous la verrez en plus grand !

9 réflexions au sujet de « destination Antilles 2014/2015 -le Portugal- »

  1. Salut les marins, nous espèrons que vous avez passé un bon Noël !!! Nous sommes encore un peu vaseux….On pense et parlons de vous trés souvent.
    La première neige est tombée ce matin.
    Encore merci pour ces bonne nouvelles et bon courage.
    Gros bisous
    Les Zap’s

    • salut les zaps….
      surement qu’on a passé un bon noël sous le sapin of course !
      vous avez de la neige !!! bandes de veinards ! on en rêve …fait trop chaud ici…..
      vous allez en Martinique en février ?
      bises à tous les quatre
      Annie, Alain

    • salut Christine et Mich,

      merci pour vos vœux , recevez les nôtres en retour. nous serons à St Anne vers le 15 Février.
      a bientôt
      Annie, Mich, Alain

  2. Bonne année les Calvi et l’équipage !
    Donnez-nous des nouvelles ensoleillées ; ici c’est la grisaille et le froid pointe le bout de son nez.
    Nous espérons tout en étant franchement persuadés, que vous avez passé un super réveillon ! (manquaient peut-être les huîtres…mais pas le vin blanc !) lol !!!
    Bises à tous

    CH et JP + les 3 gars et Rox notre fifille

    • salut les T

      pour nous c ‘est l’enfer …..28° pour l’air 30° dans le bateau et 26.8° pour l’eau !!!!et un ciel tout bleu , quelques gouttes de pluies la nuit ……..bref on rêve de neige.
      on est à Grenade pour quelques jours encore.
      parait qu’il fait froid en Bretagne ? bandes de veinards !!!!

      bises à tous les T

      et à la fifille.

      Annie, Alain

Répondre à MADELEINE Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>