Escale à HORTA aux ACORES

C’est avec un peu d’émotion que nous arrivons aux Açores et plus exactement sur l’île de Faial et le célèbre port d’Horta , le mardi 21 mai 2013.

-

Je dis le célèbre port d’Horta car ce port est certainement le port le plus connu et le plus envié de tous les navigateurs au long cours.

Ce port est connu pour deux raisons :

 la première raison qui nous saute aux yeux dés que nous pénétrons dans le port est la multitude de dessins laissés par les navigateurs de passage sur tous les emplacements disponibles dans l’enceinte du port. Il y a des centaines , voire des milliers de témoins du passages de ces bateaux et de leurs équipages. On trouve ces dessins à même le sol, sur les quais, sur les murs et digues du port. Les très anciens dessins qui ont plusieurs dizaines d’années et ne sont plus lisibles sont remplacées par les nouveaux arrivants.

1ére vue sur Faial

des peintures partout , au sol , sur les murs !

des œuvres d’art parfois !

ils sont partout !

une œuvre d’art faire avec un t-shirt !

vue d’ensemble du plus grand port des Açores

La seconde raison est le café des sports « chez Peter ». Ce café, crée en 1953 par Peter Azevedo et tenu depuis par son fils et son petit fils appelés également Peter, est le lieu de rendez vous de tous les plaisanciers. Ces murs sont ornés de fanions de bateaux. On y trouve toutes les nationalités ou presque. Ce café fait également restaurant , mais si vous n’aimez pas l’ambiance « café » et préférez l’intimité d’un restaurant tranquille ce n’est pas là qu’il faut venir. Il faut parler fort pour se faire entendre. Nous y avons mangé sur réservation et la cuisine est bonne et le service rapide. Les prix sont très corrects et vous pouvez boire un demi de bière pour 1,20 € !

Le samedi 25 mai ,nous récupérons deux équipiers de chocs, Eric et Henri (le tonton d Henriquiqui…..et aussi notre  fameux et officiel  testeur de leurres) . Bien sur Henri est venu avec une panoplie de leurre de toutes sortes……on sent bien qu’on va(peut être) manger du thon !!!!!

l’équipage renforcé devant chez Peters. Eric , Mich, Henri et Alain de gauche à droite.

chez Peters

pour la traduction voyez Google !

on a bien mangé …on a bien bu…… merci petit…..etc

calamars pour les uns

faux filets pour les autres

 

Nous profitons de notre escale pour réviser le bateau qui n’a pas souffert de notre mois de mer. Nous ferons réparer notre tuyau de retour gasoil qui fuyait et nous profiterons des prix attractifs pour changer la bande UV d’un des deux génois.

Nous allons rencontrer Emildio un marin d’ici avec lequel on aura pas le temps d’en placer une……une vraie pipelette…..mais une pipelette sympa qui parle trois ou quatre langues, qui connait tout le monde et que  tout le monde connait …… un peu le genre de Patrick de Tazacorte …….il se peut même qu’ils se connaissent !!! (vous vous souvenez de Patrick….voir l’escale à La Palma)

c ‘est Emildio qui cause !!

c ‘est toujours Emildio !

 

Nous  louons  une voiture pour deux jours et nous partons tous les quatre faire le tour de cette île.

Nous n’aurons pas de chance avec notre montée sur la caldéra du volcan qui se fera dans les nuages avec même de la pluie tout en haut. Nous ne pourrons pas admirer le paysage depuis le haut.

Presque partout les routes sont bordées d’hortensias qui malheureusement pour nous ne sont pas encore complètement en fleurs. Sur les pentes raides il n’y a que des pâturages avec une herbe bien verte et dés que la pente s’adoucit on trouve des cultures principalement pommes de terre et maïs.

arrêt pique nique en route

le Mich a du mal avec les températures printanières des Açores .

un petit port servant uniquement pour embarquer ou débarquer….pas question de laisser un bateau ici !

la même chose vue d’en bas !

Nous n’avons vu qu’une seule plage de sable fin gris et très peu de baigneurs , l’eau étant à 17°.

Il y a quelques petits ports ou les pécheurs remontent leur embarcations sur terre après chaque sortie. Nous assisterons à la sortie d’un de ces bateaux. C’est probablement pour des raisons de facilité de manutentions que ces bateaux sont de petite taille. Par contre , nous ne verrons jamais ce qui a été péché puisque le bateau est chargé sur la remorque et les pécheurs partent avec le bateau et son contenu.

autre port ou le bateau est immédiatement sorti de l’eau à l’aide d’une grue.

dépose du bateau sur la remorque

changement de paysage avec la pointe Nord Ouest qui est un désert de cendre grises! le volcan Capelinhos a modelé le paysage de septembre 1957 à octobre 1958.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Branles bas de combats ! le monde de la pêche est en ébullition ! c ‘est notre voisin de ponton , le pilote du remorqueur du port et pêcheur à temps perdu qui nous informe ! Le thon est arrivé !!!! il y en a entre Sao George et Pico….et il y a du monde pour vouloir sa part du gâteau! Il n’y qu’a faire un tour de l’autre côté du port pour le constater. Et ici on pêche propre, pas de chalut qui détruit tout , non on pêche à l’ancienne ….à la canne et ma fois c ‘est très bien.

déchargement du thon

on profite du retour au port pour faire la lessive à bord !

et voilà un chargement de thon Albacore

à côté du thonier on décharge un autre bateau , mais nous ne saurons pas ce qu’est ce poisson emmailloté dans un filet et qui n’a ni queue , ni tête !

puis les poissons sont chargés dans un conteneur frigorifique.

nous profiterons de notre escale à Horta pour prendre le bateau navette pour aller sur Pico distante de 5 milles seulement.

le hall d’embarquement pour Pico. un bâtiment énorme et très moderne !

ci dessous quelques autres photos de cette belle ile !

on trouve les même pavés qu’au Portugal

le jardin public à côté du port

on est bien dans un port

Horta la nuit

le quai

autre quai. les bouteilles sont là pour signaler une œuvre en train de sécher…faut pas marcher !!

un bâtiment public

tout au fond le port de plaisance

autre vue du port

Horta au fond avec à droite la seule belle plage que nous avons vu

toujours Horta mais vu de l’autre côté

et voici la plage

l’est petit Eric !

joli travail !

l’équipe en ballade

le phare seul vestige après l’éruption du capelinhos

le phare vu de haut

c ‘est presque tout droit

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>